-->

jeudi 24 février 2011

Des crêpes !

Les conserves de "fausse-viandes" faites avec du seitan que l'on trouve dans les hypers asiatiques comme Paris Store, sont bien pratiques lorsque l'on a pas le temps de cuisiner et qu'on a envie de manger autre chose qu'une salade ou un snack à la pause déjeuner.

J'ai fait un plat pour 2 en utilisant des nouilles d'une soupe asiatique, que j'ai faite cuire dans très peu d'eau. Ensuite j'ai ajouté le contenu d'une boite de "faux porc à l'aigre doux". Alors que d'autres seitans en conserve comme le "faux canard" ont besoin d'être rincés plusieurs fois à l'eau pour perdre l'arrière goût que nous n'aimons pas, le "faux porc à l'aigre doux" peut être utilisé tel que avec son jus. Ensuite j'ai ajouté 1 demi cuillérée à café de sauce aux haricots et à l'ail (produit asiatique).  Peu calorique et trop bon !


La plupart des recettes de crêpes végétaLiennes que j'ai testées sont soient trop sèches, soit ont trop de le goût de Tofu pour celles qui sont faites avec du Tofu fin.  Avec le souvenir des crêpes que je mangeais dans mon enfance, j'ai fini par mettre au point une recette pour faire des crêpes moelleuses, et savoureuses. Je ne cuisine pratiquement jamais plus en utilisant de la farine blanche, fut-elle bio. La farine complète était trop lourde pour faire des crêpes j'ai fait un mélange de farine de seigle et de maizena, avec du lait de coco. Le mélange des ingrédients fait complètement disparaitre le gout du lait de coco ..en plus de faire oublier que les crêpes ne contiennent pas d'oeufs ni de lait animal.

Un beau défi relevé pour montrer que les végétaLiens ne se privent pas et que, contrairement à ce que l'on entend souvent, être végétaLien n'entraîne aucun "sacrifice"..peut-on appeler un sacrifice lorsqu'une personne décide de ne plus manger d'animaux.. ce sont les animaux qui sont sacrifiés, pas les hommes. Se priver de manger des viandes et produits dérivés d'animaux ,au contraire, libère de ce "besoin" de sacrifices inconscients dont seuls les animaux sont victimes.

Recette de Crêpes végétaLiennes



mardi 15 février 2011

Nos portables .. au prix du sang !

Quel choc en regardant un reportage sur Arte : "Blood in the Mobile" (Du sang dans les portables). Le reportage est en Français... j'en suis restée sur le Q , des sentiments d'horreur et de honte d'ignorer la souffrance que tant d'Africains, d'enfants exploités pour que nous puissions téléphoner avec des portables, doivent éprouver. Une envie de hurler de rage .. 21ème Siècle et pourtant l'esclavage semble encore être un mot que les multinationales conjugent avec profits.  A ce stade avancé où les portables font partie de la vie quotidienne, que notre nouveau mode de vie moderne calque pratiquement tout sur les portables pour communiquer ou pour bientôt régler les achats.. Nous sommes devenus dépendants malgré nous..

Avons-nous encore une possibilité de faire un choix pour rectifier ce scandale ?  Peut-être en refusant les contrats "changer de mobile" et se faire la promesse d'utiliser le portable que l'on utilise jusqu'à l'usure.. Peut-on encore dénoncer les manipulations de ces grandes industries ? Avons-nous un devoir de protester ..

Regardez le reportage .. et faites suivre. A notre niveau de consommateurs anonymes l'information est encore la seule chose que nous puissions faire avec un choix de ne plus "consommer" de portables tant que cet odieux traffic ne sera pas dénoncé.


Résumé du reportage : 

Comme des dizaines de millions d'utilisateurs dans le monde, le cinéaste Frank Poulsen possède un mobile Nokia. Or, il a entendu dire que le commerce du coltan, un métal rare qui entre dans la composition des téléphones portables et que les fabricants achètent à prix d'or, est au coeur de la guerre en RDC, l'un des conflits les plus meurtriers depuis la Seconde Guerre mondiale avec plus de 5 millions de morts. Il veut en avoir le coeur net. Et l'enquête de Poulsen sur le terrain est édifiante : il découvre entre autres dans la plus grande mine du Kivu des enfants qui, sous le contrôle de groupes armés, passent des journées entières dans des galeries étroites et extraient le minerai radioactif à mains nues. Mais de retour en Europe, il n'obtient pas de réponse à ces questions lancinantes : est-ce que, en tant qu'acheteur d'un mobile Nokia, je contribue à alimenter la guerre et ses ravages ? Quelle est la responsabilité du plus grand constructeur de mobiles au monde dans ce conflit ?

mercredi 2 février 2011

Comment faire du tofu quand on en a plus ..

Je me suis retrouvée coincée hier quand j'ai voulu faire un "jambon "végétaLien.. En préparant les ingrédients pour faire ma tambouille, OHhh ciel.. je n'avais plus de Tofu.  Je fais quoi ? faire du lait de soja avec la machine pour ensuite faire le tofu ? trop long et les haricots de soja doivent mariner.  Ou est-ce que je saute dans la voiture pour aller au Paris Store de St Jean de Védés et ramener du Tofu ? pas le temps..

Une de mes amies me téléphone des USA histoire de papotter sur la neige et le verglas qui paralysent son pays. Je lui confie ma grosse peine de ne pas pouvoir cuisiner parce que j'ai pas de tofu .. Et les miracles ça doit exister, cette amie me passe la recette de sa mère Malaysienne : "Fais ton Tofu avec de la farine de soja !! "

Et voilà c'est fait .. expérimenté .. testé ! J'ai ensuite utilisé ce tofu dans une terrine "de poulet" sans poulet et des "cordons bleus" de poulet sans poulet. Si je mentionne "poulet" c'est dans le but de montrer aux personnes qui en mangent qu'on peut cuisiner autrement, afin qu'elles fassent le lien entre ce qu'elles mangent et ce qu'elles ont dans leurs assiettes.

La recette de ce Tofu alternatif et des plats sont postées sur le site Jardin Vegan

Terrine de Poulet sans Poulet - Tranché pour remplacer les tranches de dinde ou de poulet